Le foie gras…. rien de plus simple

Le foie gras…rien de plus simple.

Le foie gras trouve sa place sur les tables des fêtes de fin d’année. Souvent on a tendance à l’acheter. Et pourtant rien de compliqué dans le fait de faire son foie gras.

Quand j’ai commencé à en faire, la première étape compliquée pour moi était le déveinage. J’ai essayé mais j’avais peur qu’il reste toujours des petits veines, ce qui à la dégustation n’est pas vraiment top. Et un jour j’ai découvert du foie gras déveiné , alors je me suis dit que c’était pour moi. Je l’achète surgelé, chez Thiriet (certifié IGP du Sud-Ouest) pour ceux qui connaissent dans l’Est, sinon Picard en fait aussi maintenant.

Le problème du déveinage réglé, il fallait le cuire. Les premières fois je le cuisinais en  terrine avec cuisson au four. Mais ca me convenait à moitié, j’avais toujours le stress du manque de cuisson.

Et puis un jour j’ai découvert la cuisson dans le sel, et pour moi ca été une vraie belle découverte. C’était très simple, on ne pouvait pas le rater. Pas besoin de four, juste un temps d’attente au réfrigérateur. Le temps de cuisson par le sel est en fonction du poids. Pour l’assaisonnement on peut se faire plaisir, des herbes, des épices.

Tout est expliqué ici : Foie gras cuit dans le sel parfumé ´

Et quand j’ai eu le thermomix, j’ai découvert la cuisson à la vapeur. Pareil cette recette impossible de la rater.

Tout est dit ici : Foie gras à la vapeur 

Pour les différences gustatives entre les deux modes de cuisson, il y en a peu.

La cuisson au sel vous donnera un foie plus parfumé selon les épices que vous utiliserez, et le foie sera plus mi-cuit.

Question coût cela revient également moins cher de le faire soi même. Et puis il se prépare quelques jours à l’avance, c’est pratique. Pas de stress de dernière minute.

Alors c’est à vous maintenant, vous êtes encore dans le timing pour le faire pour vos repas de fête. Plus d’excuse pour ne pas le faire, et vous pourrez être fièr(e)s de dire “c’est moi qui l’ai fait”.